top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurAnthony Bardet

Comment réduire la saisonnalité touristique en Guadeloupe ? Interview Guadeloupe La 1re du 05/04/23

Dernière mise à jour : 12 avr. 2023

Un an et demi après la crise sanitaire, la destination Guadeloupe retrouve son attractivité et les chiffres de début d’année laisse présager une année proche des records de 2019. La Clef des Îles le ressent bien, avec +66 % de chiffre d’affaires au premier trimestre par rapport à 2022 sur son activité de location de villas haut de gamme, le début d’année 2023 a été prolifique. Les mois de décembre, janvier et février ont affiché de beaux niveaux de réservations, cette effervescence s’est relativement tassée en mars et en avril notamment, ce qui annonce la fin de la saison haute. C’est dans ce cadre qu'Anthony (Co-Fondateur & CMO de La Clef des Îles Conciergerie) a été interviewé par Guadeloupe La 1re, afin d’expliquer son ressenti par rapport à la saisonnalité et identifier ce qui - selon nous - serait nécessaire pour éviter cette saisonnalité qui est marquante dans le tourisme en Guadeloupe.


Il serait tout d’abord intéressant de savoir quels sont les facteurs qui expliquent la saisonnalité en Guadeloupe, comment tout un chacun peut l’analyser et le vérifier, quelle stratégie pourrait permettre de lisser la saison touristique en Guadeloupe et quels sont les enjeux d’une meilleure répartition des flux touristiques sur l’île.

À La Clef des Îles Conciergerie, on pense que la location saisonnière est un métier qui demande de l’expertise et de la minutie afin d’atténuer les conséquences de la saisonnalité sur son chiffre d’affaires.



Les facteurs qui expliquent la saisonnalité dans le tourisme en Guadeloupe

La saisonnalité dans le tourisme insulaire peut être influencée par des facteurs similaires à ceux qui affectent le tourisme continental, mais il y a des facteurs spécifiques qui peuvent avoir un impact plus important sur les îles.


Plusieurs facteurs peuvent expliquer la saisonnalité du tourisme en Guadeloupe :

  • Le climat, la météo et la température : le temps est un facteur clé dans la décision des voyageurs de visiter la Guadeloupe, en particulier pour ceux qui cherchent des plages ensoleillées et des activités nautiques. La Guadeloupe a l’avantage de pouvoir proposer de la chaleur aux voyageurs de l’hémisphère nord notamment les Européens et les Nord-Américains qui tentent de fuir l’hiver. Ce sont aussi les températures les plus basses en Guadeloupe à cette période de l’année. En revanche, lorsque les températures plus chaudes arrivent en Guadeloupe, c’est aussi le début de la saison basse. La saison sèche en Guadeloupe se situe entre décembre et mai, avec des températures agréables et peu de pluie. Cela en fait une période populaire pour les touristes. En revanche, la saison humide entre juin et novembre, avec des risques de cyclones et de pluies torrentielles, peut dissuader les touristes de visiter la Guadeloupe.


  • Les événements : les festivals (exemples : All Day In / Terre de Blues / West Indies Green), les compétitions sportives ou les fêtes locales peuvent attirer des visiteurs pendant certaines périodes de l'année. La Guadeloupe accueille de nombreux événements tout au long de l'année, tels que le carnaval en février-mars, la Route du Rhum tous les 4 ans (octobre-novembre). Ces événements éphémères peuvent attirer des touristes à des périodes peu attractives et à des moments spécifiques de l'année.



  • Les vacances scolaires : les périodes de vacances scolaires sont également des périodes populaires pour les touristes en Guadeloupe, en particulier pendant les vacances de Noël et d'été. Les familles peuvent voyager ensemble et passer du temps sur les plages et découvrir d'autres activités touristiques spécifiques à la Guadeloupe.

  • L’accessibilité à l’Île et à ses infrastructures : comme tout territoire insulaire, la Guadeloupe est dépendante du nombre de desserte aérienne. En saison basse, le nombre de compagnies qui proposent la destination Guadeloupe est réduit, les vols (même nationaux) se réduisent… De ce fait, l’île est moins accessible. Le nombre d'infrastructures touristiques, telles que les hébergements, les restaurants, les activités et les services, peut varier en fonction de la saison. Certaines infrastructures peuvent fermer pendant la basse saison, ce qui peut limiter les options pour les touristes.


Les indicateurs qui déterminent la saisonnalité dans le tourisme en Guadeloupe

La saisonnalité dans le tourisme est importante pour la planification, la prévision, la gestion des flux touristiques et la rentabilité des entreprises touristiques. Elle permet également de comprendre les tendances saisonnières du tourisme et de développer des stratégies de marketing efficaces pour répondre aux demandes du marché. Ces indicateurs peuvent tous contribuer à déterminer la saisonnalité du tourisme en Guadeloupe et à aider les acteurs du tourisme à planifier leurs activités en conséquence.

Il existe plusieurs indicateurs qui peuvent déterminer la saisonnalité du tourisme en Guadeloupe:

  • Analyse des données de réservation : les réservations des différents acteurs du tourisme, hébergements, restaurants et loisirs, peuvent donner une indication de la demande touristique à différents moments de l'année. Les périodes de forte demande se traduisent par une augmentation des réservations, tandis que les périodes de faible demande peuvent entraîner une diminution des réservations. Le premier indicateur de la saisonnalité pour un acteur du tourisme est tout d’abord l’analyse des chiffres de sa propre activité. En examinant les tendances de réservation passées et la variation de leur chiffre d’affaires mensuel, ils peuvent prévoir les périodes où la demande de voyages sur l'île sera la plus élevée.

  • L’observation de la Guadeloupe : les opérateurs touristiques locaux peuvent observer l'afflux de visiteurs sur l'île pour déterminer les périodes de pointe. Ils peuvent noter les longues files d'attente à l'aéroport, les hôtels complets, les restaurants bondés, les plages encombrées, etc. Les habitants de l'île peuvent fournir des informations sur les périodes de pointe. Ils peuvent indiquer les périodes où les routes sont les plus embouteillées, les files d'attente les plus longues dans les commerces, etc.

  • Les statistiques d'arrivées : les statistiques d'arrivées des touristes en Guadeloupe peuvent être un indicateur important de la saisonnalité du tourisme. Les chiffres peuvent être obtenus à partir de l’aéroport et du port.

  • Les données de recherche en ligne : les recherches en ligne sur la destination Guadeloupe ou sur des lieux spécifiques en Guadeloupe peuvent également indiquer la saisonnalité. Les recherches peuvent être plus élevées pendant les périodes de forte demande et plus faibles pendant les périodes de faible demande.

En général, une combinaison de ces méthodes peut aider à déterminer assez précisément les périodes de pointe sur une île. Une fois que la période de pointe est identifiée, les acteurs du tourisme peuvent adapter leur offre pour répondre à la demande et profiter au maximum de cette période de forte activité.


L’impact de la saisonnalité diffère selon la typologie et la localisation des biens en location saisonnière en Guadeloupe

L’impact de la saisonnalité peut différer selon la capacité d'accueil et la localisation des biens en location saisonnière en Guadeloupe.


En ce qui concerne la capacité d'accueil, les propriétaires de biens de petite capacité peuvent être plus touchés par la saisonnalité, car ils ont moins de flexibilité pour ajuster leurs tarifs ou leur offre d'hébergement en fonction des fluctuations de la demande. Les biens de grande capacité peuvent être en mesure de compenser les périodes de faible saison avec des périodes de haute saison plus rentables, en offrant des tarifs attractifs pour les groupes de voyageurs et les familles. A contrario, pendant la basse saison, où les visiteurs voyagent souvent seuls ou en couple, les biens plus petits peuvent également être plus populaires.


En termes de localisation, les biens situés dans les zones touristiques populaires peuvent être plus sensibles à la saisonnalité, car ils attirent principalement les voyageurs pendant les périodes de haute saison. En revanche, les biens situés dans des zones plus résidentielles ou moins connues peuvent être moins affectés par la saisonnalité, car ils peuvent attirer des voyageurs d’affaires.


Les stratégies à adopter pour limiter la saisonnalité et limiter l’impact en Guadeloupe

Il existe différentes stratégies que les acteurs du tourisme en Guadeloupe peuvent adopter pour limiter la saisonnalité et limiter son impact sur l'industrie touristique locale. Voici quelques exemples :

  • Diversifier l'offre touristique : proposer des activités touristiques en dehors des périodes de pointe, telles que des événements culturels, des festivals, des excursions, des circuits touristiques ou des activités sportives. De cette manière, il est possible d'attirer des voyageurs pendant la basse saison.

  • Développer de nouveaux marchés touristiques : explorer de nouveaux marchés touristiques en ciblant des voyageurs qui ne sont pas limités par les contraintes saisonnières et des destinations qui ont des vacances scolaires différentes de celles de la France.

  • Développer une stratégie de tarification flexible : adopter une stratégie de tarification flexible qui permet d'adapter les tarifs en fonction de la demande, afin d'encourager les voyageurs à venir en basse saison.

En adoptant ces stratégies, les acteurs du tourisme en Guadeloupe pourraient voir l'impact de la saisonnalité limitée en maintenant un flux constant de voyageurs tout au long de l'année.


Les enjeux d’une meilleure répartition des flux touristiques en Guadeloupe

La Guadeloupe, comme beaucoup de destinations touristiques, est confrontée à des défis liés à la concentration des flux touristiques en haute saison. Une meilleure répartition des flux touristiques pourrait offrir plusieurs avantages pour la destination et ses acteurs touristiques :

  • Réduire l'impact environnemental : une concentration excessive de visiteurs peut entraîner une surcharge de l'infrastructure et des services, une augmentation de la pollution et une pression sur les ressources naturelles. Une meilleure répartition des flux touristiques permettrait de réduire la pression sur l'environnement et de protéger les ressources naturelles.

  • Améliorer la qualité de l'expérience touristique : lorsque les flux touristiques sont concentrés pendant les périodes de pointe, cela peut entraîner des files d'attente, une surcharge des sites touristiques et une baisse de la qualité de l'expérience touristique. En répartissant les flux touristiques de manière plus uniforme tout au long de l'année, les visiteurs peuvent bénéficier d'une expérience plus agréable et de meilleure qualité.

  • Favoriser l'économie locale : une concentration excessive des flux touristiques peut entraîner une pression sur les prix, une concurrence accrue entre les entreprises touristiques et une saturation du marché. En répartissant les flux touristiques de manière plus uniforme, cela peut offrir des opportunités économiques pour les entreprises touristiques dans des zones moins fréquentées et contribuer à la croissance économique de la destination dans son ensemble.

  • Fournir une meilleure qualité de vie pour les résidents locaux : une concentration excessive des flux touristiques peut avoir un impact négatif sur la qualité de vie des résidents locaux, en particulier dans les zones les plus touristiques. En répartissant les flux touristiques de manière plus uniforme, cela peut réduire la pression sur les ressources locales et améliorer la qualité de vie des résidents locaux.

En résumé

La saisonnalité reste un enjeu majeur dans le tourisme de l'île. Plusieurs facteurs influencent la saisonnalité, tels que la météo, les événements, les vacances scolaires et l'accessibilité à l'île et à ses infrastructures. La location saisonnière est un métier qui demande de l'expertise pour atténuer les conséquences de la saisonnalité sur le chiffre d'affaires. Pour lisser la saison touristique en Guadeloupe, il faudrait envisager des stratégies pour une meilleure répartition des flux touristiques sur l'île.



407 vues0 commentaire

Comments


bottom of page